PARAJUMPERS, une success story

Quelle est l'histoire de la marque Parajumpers ?

Chaque hiver, Parajumpers est un nom qui apparaît beaucoup, que ce soit sur les nombreuses personnes qui en portent, sur les réseaux sociaux ou encore dans les distributeurs de vêtements de qualité. 

Au-delà de l’aspect très tendance que ces vêtements ont connu, nous allons plonger dans l’univers de Massimo Rossetti, créateur et visionnaire de la marque du grand froid. 


Le directeur créatif de PJS, Massimo Rossetti, s’est inspiré de sa rencontre avec les membres du 210th Rescue Squadron en Alaska, des hommes entraînés pour effectuer des sauvetages et des récupérations à conditions extrêmes sur Terre, pour créer les premiers chef-d’oeuvres de la série. 

Pour la création de Parajumpers, il s’est associé à  Ape & Partners à Seguisino, une société de gestion familiale.  Le résultat de cette collaboration est la création de produits très innovants avec des détails techniques qui ont pour but de changer la vie dans les basses températures. 

Massimo Rossetti, créateur de PJS

Les sauveteurs qui ont inspiré Massimo peuvent aussi bien intervenir dans les hautes montages à plus de 4000 mètres que dans les tréfonds de la haute-mer glacée. Ils ont une devise : « Pour que d’autres puissent vivre ».

C’est cet esprit qui marque l’essence même des produits PJS. 

Les vêtements Parajumpers sont alors conçus pour durer dans le temps. Rossetti et ses collaborateurs ont conçu des pièces à la fois fonctionnelles et élégantes, visant à toujours créer des pièces intemporelles en termes de style, de qualité et de fonctionnalité

Court ou long, avec ou sans manche, avec ou sans capuche, chaque modèle est proposé dans plusieurs coloris pour hommes comme pour femmes, leur permettant de trouver la doudoune qui lui donne de l’allure tout en assurant les fonctions basiques du vêtement chaud.

Concernant la notoriété de PJS, celle-ci a été entachée il y a quelques années concernant les méthodes de création de leur vêtements. PJS a été accusé d’être responsable de nombreux massacres animaliers et d’être une des marques qui ne respecte pas le bien-être animal en utilisant des fourrures obtenues dans des conditions douteuses. 

C’est ainsi que Parajumpers prend la parole et affirme le contraire de ces propos. 

Parajumpers prend des engagements et s’assure du bien-être animal à travers la confection de leur produits. 

La marque stipule que le cuir et la peau de mouton utilisé pour la confection de leur vêtement proviennent du secteur alimentaire. En outre, ceux-ci s’assurent de la provenance des animaux, qu’ils ne viennent pas d’espèces protégées par la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction). 

De plus, les plumes présentes à l’intérieur des manteaux PJS sont à base de duvet de canard. Ils s’assurent au près de leurs fournisseurs que, encore une fois, la matière reste uniquement un sous-produit de l’industrie alimentaire et que les animaux ne sont pas plumés à vif dans le sens but de créer ces vêtements.

Depuis peu, PJS a développé leur gamme de manteaux sans fourrure sur la capuche contrairement à de nombreux modèles sortis auparavant. La fabrication de produits PJS est soumise à de sérieux contrôles de qualité. 


Une information qui rassure les clients de PJS qui sont sous le charme de leur doudounes et qui espéraient encore faire un long chemin de vie en leur compagnie

Malgré des difficultés, Parajumpers a su rester l’un des leaders des vêtements d’hiver de haute qualité tout en conservant leur ADN très riche en références et en histoires. 

ÉCRIT PAR : NOHA CHARRABI